Notre blog

Les détecteurs de fumée, une affaire à prendre au serieux !

Depuis le 8 mars 2015, tout type d’habitation comme maisons, appartements doit être équipé d’au minimum un détecteur de fumée normalisé. Quels sont les objectifs de cette « norme » d’installation de détecteur de fumée chez soi :

  • de détecter les fumées d’un début d’incendie
  • Permettre de prévenir une personne par un signal sonore puissant
  • Permettre la détection de tous type de fumée

Quelques caractéristiques de votre détecteur de fumée :

  • il doit être muni du marquage CE
  • il doit être conforme à la norme européenne harmonisée NF EN 14604.

Attention, les détecteurs utilisant l’ionisation sont interdits, car ils sont radioactifs.

Remarque : il existe différents type de détecteurs spécialement conçu pour les personnes sourdes fonctionnant grâce à un signal lumineux ou vibrant.

L’occasion ici de parler de cette réglementation sécuritaire, tout comme nous l’avons fait pour la vidéosurveillance.

Installation du détecteur de fumée

Pour les charges d’installation :

Si le logement est déjà loué (avant le 9 mars 2015), le propriétaire peut :

  • Fournir le détecteur à son locataire
  • Ou rembourser l’achat du détecteur à son locataire

Attention : Dans les deux cas, c’est au locataire d’effectuer l’installation du détecteur.

Dans le cas ou le logement est loué à partir du 9 mars 2015, c’est le propriétaire qui doit fournir et installer le détecteur dans le logement qui est loué.

Ou installer son détecteur de fumé pour le rentre plus utile :

 

  •  Être installé de préférence dans la circulation ou dégagement (palier, couloir) desservant les chambres, il doit être fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur

Remarque : Dans le cas ou votre logement est petit (par exemple un studio), c’est a dire qu’il ne comporte pas de circulation ou dégagement, le détecteur doit être installé le plus loin de la cuisine, salle de bain car c’est pièce dégage des vapeurs qui pourrait mettre en route le détecteur.

Conseil : Dans les maisons ou dans les appartements comportant plusieurs étages, il est recommandé d’installer un détecteur par étage. Dans les logements de grande surface, il est également recommandé d’installer plusieurs détecteurs.

À ne pas faire :  il est interdit d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles. Ça permet d’éviter que les occupants sortent de chez eux pour aller dans les parties communes d’où proviendraient les fumées.

Vérification et entretient pour votre détecteur

À partir du 8 mars 2015, la vérification de la présence et du bon fonctionnement du détecteur sera faite au moment de la mise en location du logement lors de l’état des lieux.

Le locataire est contraint à l’entretient et au remplacement (si nécessaire) du détecteur.

Information : Dans le cas ou le locataire occupe :

  • Un logement à caractère saisonnier
  • Un logement-foyer
  • Une résidence hôtelière à vocation sociale
  • Un logement de fonction
  • Une location meublé

C’est au propriétaire d’avoir l’obligation de vérification du bon fonctionnement du détecteur est à la charge du propriétaire non occupant.

Déclaration à l’assureur, pour prouver votre mise en conformité

L’occupant, le locataire ou le propriétaire doit déclarer à son assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie que le logement est équipé d’un détecteur.

Cette notification est faite par la remise d’une attestation.

Aucune sanction n’est actuellement prévue par la réglementation en cas de non installation du détecteur de fumée, mais il est vivement conseillé de procéder à une installation de détecteur de fumée. Si on en parlait ?

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0

Laisser un commentaire